On ferme les yeux 2 secondes… et 6 mois se sont écoulés !

Depuis le mois d’août, les objectifs étaient fixés : cesser temporairement de travailler en septembre pour l’une, et en novembre pour l’autre. Effectuer tout ce qui est lié au départ, à la cessation d’activité, à ce qu’on avait mis en attente par manque de temps… avant janvier 2017, pour partir à la mi-janvier. Mais dans cette histoire, le plus important est de repartir sur des bases saines et solides, pas de fuir les responsabilités ! Et c’est pour cette raison que le départ a eu lieu non pas à la mi-janvier, ni à la mi-février, et encore moins à la mi-mars, mais à la fin mars ! Et pendant 6 mois, on imagine facilement le temps se déformer et devenir mou et lent, parce qu’on a plus le rythme imposé par le travail. Et l’ambiance être détendue, oisive. Rien, rien de tout cela n’a eu lieu. Ne pas travailler, c’est anxiogène. Régler les problèmes en suspens, c’est fatigant. Heureusement que nos proches sont compréhensifs et nous apportent leur soutien, sans quoi le départ ne serait jamais arrivé ! Tout cela peut sembler abstrait, mais résumer ces 6 mois de travail non rémunéré est loin d’être simple. Par exemple, je voulais absolument réaliser un compte à rebours, toutes les semaines par exemple, avec des anecdotes sur la préparation du voyage. Etant donné que nous avons fixé la date du départ environ 5j avant que celui-ci n’arrive, j’ai clairement manqué de temps. 5j pour préparer ses valises, finir tout ce qui touche à l’administratif, ne rien laisser en plan, ne pas laisser de places aux mauvaises surprises…

MAIS voilà ! Même avec un genou en vrac, la batterie de la voiture qui nous lâche le jour J, le départ a eu lieu, plus serein que si nous étions partis avant, car les problèmes sont en bonne voie de résolution ! Nous avançons à grand pas sur nos projets perso (enfin), et ça, ça fait plaisir.

Alors à bientôt, l’aventure commence !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *