10j à Tinghir

Superbe ville oasienne située à côté des gorges du Todgha (prononcez « todra »), Tinghir (« tine-rir ») est un havre de paix encore baigné d’authenticité. La visite du douar en terre me fait plonger tout droit dans la lecture des contes des mille et une nuits, ou dans le film Aladdin.

Rien de tel qu’admirer le ciel étoilé, allongé sur une terrasse, bercé par le vent tiède et les odeurs de grillades. La couleur ocre des maisons rend le vert de l’oasis encore plus profond, c’est un véritable plaisir pour les yeux. On y croise de nombreux berbères Amazighs, revenant des champs chargés de luzerne, accompagnés ou non d’un petit âne.

La chaleur de la journée est tout à fait supportable lorsqu’on vit dans une maison en terre, et on y respire d’ailleurs bien mieux. Le seul inconvénient concerne les moustiques la nuit et les mouches le jour, mais nous avons trouvé quelques astuces pour y remédier (moustiquaires et répulsifs naturels).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *