Henné

Henné cueilli à Alnif (Maroc)

Le henné, de son petit nom Lawsonia inermis, est un arbuste présent dans les régions tropicales du Maroc à la Chine, ainsi qu’en Océanie. Ses feuilles sont récoltées 2 à 3 fois par an. Une fois séchées, elles sont broyées, puis tamisées afin d’obtenir une poudre fine. C’est cette poudre qui permet de réaliser des tatouages éphémères : une fois mélangée à de l’eau, une réaction de fermentation a lieu, et la molécule colorante contenue dans les feuilles va teinter la kératine de la peau (cela fonctionne aussi pour les ongles, les cheveux, les tissus).

Utilisé depuis plus de 5000 ans, le henné a de multiples vertus : esthétiques (tatouages et teintures), mais aussi médicinales de par ses actions cicatrisante, antipelliculaire, et antifungique. En cataplasme, il traite l’eczéma, les furoncles, panaris, les dermatoses ou encore les gerçures et les douleurs d’entorses. En infusion, il agit sur les ulcères et les diarrhées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *